Vieux Murier Crozes Hermitage rouge Les Saviaux 2022

€24,30
Encore 54 en stock

Avec l’aide de son père, il achète une parcelle de Syrah, aux "Saviaux", à La Roche-de-Glun, à quelques kilomètres de la maison familiale. Le domaine qui abritera ces terres voit le jour et portera le nom de ce vieux personnage, planté au milieu de la cour et qui regarde passer depuis 200 ans, les femmes et les hommes qui embellissent les terres de Larnage... Le Vieux Murier.

Mais l'expérience ne remplacera jamais la théorie et pour ce faire, le jeune vigneron postule, au culot, dans un des domaines les plus prestigieux de la région, chez Jean-Louis Chave.

A la surprise de Florian, non seulement, ce dernier l’embauche, mais Florian est on ne peut plus clair : il veut un jour faire son propre vin. Banco pour Jean-Louis, qui le laisse partir en 2016, pour quelques mois en Australie, afin de continuer à se former, à voir du pays comme on dit… il joue même de ses contacts pour le mettre dans les meilleures conditions.

Après son retour Florian continuera à s’aguerrir, à donner toute son énergie, sous les bons conseils de Monsieur Chave, qui en fera son maitre de Chai.

Comme quoi, il y a des rencontres qui vous changent une vie. Celle de ces deux hommes fait partie des belles histoires.

Florian ne pensait pas « que l’homme que l’on voyait dans les magazines et qui pouvait paraître inaccessible » serait aussi bienveillant à son égard.

C'est le moment de commencer à réaliser son rêve. Il réfléchit à la construction d’une cave en enchaînant les devis mais Jean-Louis lui fait une proposition : il rachètera les raisins de son père et Florian vinifiera son vin sur son lieu de travail. Une fois en bouteille, il repartira à la maison familiale, au Vieux Murier.

La cave du Vieux Murier, elle, est toujours en projet mais son propriétaire prend son temps, il continue d’apprendre, de peaufiner ses vins.

Cépage : 100% Syrah

Terroir :
 Les Saviaux à LA-ROCHE-DE-GLUN

Sol : 
galets roulés

Mode de cultures des vignes : 
Elles sont intégralement travaillées en agriculture biologique depuis 3 ans, début de conversion en 2019 et travail du sol depuis 7 ans. Nous faisons un travail en profondeur fin d'hiver avec un rang travaillé de façon superficiel jusqu'au mois de juin en fonction du développement de l'herbe, et pour l autre, un couvert végétal est semé (avoine, trèfle, vesce). Cela permet de garder une partie du sol occupée et d’héberger des insectes auxiliaires au printemps. Ce couvert est ensuite couché à l'aide d'un rouleau afin d'éviter la consommation d'eau qui pourrait concurrencer la vigne. A l'inverse de la destruction par broyage, cela maintient la fraîcheur et l'humidité par paillage. Par la suite, il apportera de la matière organique lorsqu'il sera enfoui post vendange.

Age des vignes : 
Entre 23 et 33 ans

Vinification : 
Eraflage en grande partie, moins de 10% de grappes entières sur l'assemblage. Travaillés par piégeage et quelques remontages

Élevage : 
Entonnage à la fin de la fermentation alcoolique à une température de 25° pour  1 an en fût de chêne avec 1 soutirage après fermentation malolactique